Intégrer une stratégie de marketing social

Il n’y a pas si longtemps, les entrepreneurs se servaient du marketing traditionnel pour promouvoir leur entreprise. Les temps ont bien changé, avec l’arrivée des médias sociaux est apparu le marketing social. Le marketing social consiste à utiliser les réseaux sociaux pour promouvoir son entreprise sur internet.

Pour trouver des clients sur les réseaux sociaux, l’entreprise doit déterminer

– Sur quel réseau se trouvent ses clients

– Combien de temps par semaine, va t’elle y consacrer

– Quels sont les types de publications qu’elle va utiliser (Promotions, concours, annonces, partage d’article, etc.)

Une fois qu’elle aura décidé où, quand et quoi publier, elle sera en mesure de planifier ses actions. Le succès sur les réseaux sociaux dépend beaucoup de l’engagement que l’entrepreneur y met. 

image

Caroline est conseillère en stratégie Web et chaque semaine elle publie des articles sur son blogue ici PME WEB afin d’aider les entreprises à se promouvoir sur les réseaux sociaux. Vous pouvez aussi la suivre sur Facebook.

Advertisements
Taxes et fiscalité

TPS – TVQ, Quand s’inscrire

La plupart d’entre vous savent déjà qu’au Québec, les entreprises sont tenues de s’inscrire aux taxes de vente à partir de 30 000$ de chiffre d’affaires. Mais il existe certains cas où l’inscription à la TPS – TVQ vaut la peine avant la barre des 30 000$.

Tout d’abord, j’aimerais préciser quelques points. Ce sont les fournisseurs de biens ou services taxables ou détaxés qui sont visés par la mesure. Vous serez tenus de vous inscrire si vous avez vendu pour 30 000$ au cours du dernier trimestre, ou au cours des quatre précédents trimestres. Lorsque vous avez atteint le seuil des 30 000$, vous devez percevoir les taxes immédiatement. La TPS et de 5% et la TVQ est de 9,975% pour 2014. Vous devrez produire un rapport sur une base mensuelle, trimestrielle ou annuelle, selon votre chiffre d’affaires et remettre les taxes perçues à Revenu Québec, qui est en charge de percevoir la TPS et la TVQ pour les entreprises québécoises. Vous pourrez également réclamer les taxes payées sur vos fournitures, appelées intrants, et c’est la que l’inscription peut être avantageuse.

Par exemple, lorsque je produisais des spectacles au sein de ma première entreprise, je n’avais pratiquement pas de dépenses. Avant le seuil des 30 000$, l’inscription à la TPS – TVQ n’était ni nécessaire, ni avantageuse. Cependant, lorsque j’ai démarré ma deuxième entreprise, un atelier de sérigraphie, beaucoup de matériel, de machinerie et de fournitures étaient nécessaires à la conception des vêtements promotionnels que je vendais. Puisque mes dépenses étaient élevées, je payais beaucoup de taxes. En m’inscrivant à la taxe de vente, je récoltais les taxes que j’avais payées sur mes fournitures, ce qui devenait très avantageux. C’est pourquoi je me suis inscrite volontairement aux taxes dès l’ouverture de l’entreprise.

Un autre cas où l’inscription aux taxes peut présenter un avantage est au niveau de la crédibilité de l’entreprise. Lorsque vous vendez un produit ou un service sans percevoir les taxes, votre client saura que votre entreprise a un chiffre d’affaires inférieur à 30 000$. Cela peut avoir un impact sur la perception de votre client envers la qualité de vos biens et services. Un consultant en performance d’entreprise, par exemple, voudra démontrer à son client qu’il a un certain niveau de succès afin de rassurer le client avec qui il conclura une entente. Cela peut être un facteur à considérer.

Pour en savoir plus sur l’inscription à la TPS – TVQ ou sur les fournitures taxables et détaxées, je vous recommande le site de Revenu Québec : http://www.revenuquebec.ca/fr/entreprise/taxes/tvq_tps/inscription/. Aussi, un guide complet sur la fiscalité en démarrage d’entreprise est disponible à cette adresse : http://www.cldnicolet-yamaska.qc.ca/wp-content/uploads/2012/07/Le-d%C3%A9marrage-dentreprise-et-la-fiscalit%C3%A9.pdf

Y a t’il, selon vous, d’autres cas où l’inscription volontaire aux taxes de vente est avantageuse?

Facebook Page vs. Group

Ma première erreur sur Facebook : Page vs Groupe

Quand j’ai créé ma communauté web en juillet dernier, j’ai d’abord créé une page Facebook pour Esprit Entrepreneur. Quelques minutes plus tard, je fermais cette page pour créer un groupe. Puis, j’ai fermé le groupe, réouvert une page, refermé la page et réouvert un groupe. Je ne savais pas comment m’enligner. Je savais que je voulais utiliser Facebook pour faire la promotion de mon blogue et des produits que je voulais offrir aux jeunes entrepreneurs, mais je ne savais pas quelle structure convenait à mes besoins.

100 fans Facebook

Mon objectif, 100 fans au 31 octobre

J’ai obtenu près de 60 membres sur mon groupe Facebook en un mois. J’étais satisfaite du résultat, mais je voulais en savoir plus sur les membres de mon groupe. J’ai recherché la fonction analytique, appelée Insight, qui permet d’obtenir des données statistiques sur les gens qui suivent votre page, mais je ne l’ai pas trouvé. Une recherche rapide m’a permis de comprendre que les groupes Facebook n’offrent pas d’informations statistiques sur ses membres. Seule une page peut le faire.

Afin de faire croître le nombre de membres de mon groupe, j’ai recherché la fonction publicitaire de Facebook. Encore une fois, j’ai constaté que seule une page peut placer des annonces promotionnelles.

J’ai accepté plusieurs entrepreneurs sur mon groupe. Tranquillement, certains membres se sont mis à publier des annonces que je qualifierais de spam, chose que mes membres n’ont vraiment pas apprécié. J’ai clairement fait le mauvais choix lorsque j’ai créé ma communauté. Une page me permettrait d’intéragir avec mes fans, sans avoir à jouer les modérateurs.

J’ai donc choisi de migrer mon groupe vers une page Facebook d’entreprise. J’ai proposé aux membres de mon groupe de me suivre sur cette nouvelle page. Ce qui me peine, c’est que je sais que je vais perdre une partie de mon auditoire dans ce transfert. J’apprends que je dois faire plus de recherches avant de prendre une décision qui aura un impact sur la progression de mon entreprise. C’est une leçon que je n’oublierai pas.

Esprit Entrepreneur sur Facebook

La nouvelle page entreprise d’Esprit Entrepreneur

Faites-vous la promotion de votre entreprise sur Facebook? Quelle structure avez-vous choisi? Partagez le lien vers votre page dans les commentaires.

Aidez-moi à atteindre 100 fans sur Facebook, partagez avec vos amis entrepreneurs!

Logo Pocket

Comment Utiliser Pocket Pour Votre Blog

Je blogue depuis 2010 sur différentes plateformes, sur une variété de sujets. Chaque billet me demande de faire des recherches et je dois m’inspirer en lisant toutes sortes d’articles et de livres. J’utilise un outil parfait pour consigner mes recherches et mes sources d’inspiration, Pocket. Voici en quoi il consiste.

Pocket, anciennement nommé Read it Later, est une application web et mobile qui permet de conserver du contenu web pour le consommer plus tard. Une fois conservés, les articles peuvent être lus au moment qui vous convient le mieux, à l’intérieur même de l’application. Une extension peut être installée sur votre navigateur, vous permettant en un seul clic de sauvegarder images, vidéos, ou articles de toutes sortes dans votre compte Pocket. Une fois les articles lus, vous pouvez les archiver ou les supprimer de votre Pocket. Une fonction de recherche permet de trouver rapidement un article à lire ou archivé.

Capture

Un aperçu de l’interface de Pocket

Ce sont les libellés qui me sont le plus utiles lorsque j’utilise Pocket pour bloguer. Après avoir mis sur pied mon calendrier de diffusion, j’ai créé des libellés pour chacun des thèmes que j’exploite dans mes articles. Chaque fois que je navigue sur le web et que je découvre un article intéressant traitant d’un des sujets que j’ai planifiés, je le conserve dans Pocket en y indiquant le libellé approprié. Lorsque vient le temps de choisir un sujet pour un billet, je me réfère au thème de la semaine en cours et je peux naviguer dans les articles que j’ai sauvegardés sous ce libellé pour m’inspirer. J’ai aussi créé le libellé prochain article pour retrouver rapidement les articles et vidéos reliés au billet de la semaine en cours. J’utilise Pocket chaque jour de cette façon.

Pocket est une application gratuite disponible pour iOS et Android. Le design est épuré, facilitant la lecture des articles et l’interface est intuitif. Une version premium existe également, facilitant la recherche et offrant des suggestions de libellés. J’utilise personnellement la version gratuite et toutes les fonctions dont j’ai besoin y sont disponibles.

Si vous avez des questions sur Pocket ou sur une application spécifique, je vous invite à m’écrire à esprit.entrepreneur.blog@gmail.com

Quelles applications utilisez-vous pour faciliter la création de votre contenu web?

Danièle Henkel – Quand l’Intuition Trace la Route

pochette du livre de Danièle Henkel - Quand l'intuition trace la route

Danièle Henkel – Quand l’intuition trace la route

Force est de croire que vous connaissez déjà Danièle Henkel, la dragonne de Radio-Canada et femme d’affaire émérite québécoise. J’ai toujours trouvé que Mme Henkel avait une belle personnalité. Je la suis, comme beaucoup d’autres, sur Facebook et sur Twitter et j’aime ses mots et son énergie. C’est donc tout naturellement que j’ai eu envie de lire son autobiographie.

Ce livre, Quand l’Intuition Trace la Route, se lit comme un roman. Relatant la vie de la dragonne, de sa naissance au maroc, jusqu’à son apogée entrepreneuriale au Québec plusieurs décénies plus tard, cette incursion dans la vie de Danièle Henkel est passionnante, mais surtout inspirante. À travers les épreuves d’une vie, née d’une mère juive et d’un père allemand qu’elle n’a pas connu, ayant vécu l’incertitude et l’insécurité dans des pays menacés par la guerre, Mme Henkel a su garder le cap sur ses priorités, sa famille et sa soif d’entreprendre. J’ai beaucoup apprécié en savoir plus sur la vie de cette femme, aujourd’hui fondatrice et propriétaire des Entreprises Danièle Henkel, conférencière et mentor de plusieurs femmes d’affaires québécoises, Mme Henkel est omniprésente dans l’univers entrepreneurial québécois, et c’est très bien ainsi.

Se concluant sur une note remplie d’espoir, on quitte ce livre les yeux remplis d’étoiles. Danièle Henkel m’a inspiré la confiance de traverser les épreuves en suivant mon intuition, sachant qu’au bout de la route, de grandes choses m’attendent. Je vous laisse avec cette citation qui résume bien, selon moi, son enseignement : «Il faut croire en la vie et en soi, et accepter de  se mettre en danger. C’est ce qui crée le plaisir de l’existence, ce qui nous permet d’échafauder des rêves, même les plus fous, et qui nous donne une extraordinaire soif de vivre. Il faut se fixer des limites, bien sûr, mais surtout essayer de les atteindre et de les dépasser. […] Qu’ils soient modestes pour certains ou très ambitieux pour d’autres, l’essentiel est de se fixer des objectifs et de tout mettre en oeuvre pour les atteindre. Nous avons tous des moyens insoupçonnés de nous dépasser.»

images facebook engagement

Engager ses fans sur Facebook – Une image vaut mille mot

J’ai mis sur pied depuis peu une communauté Facebook sur le thème de l’entrepreneuriat afin de partager les articles et les ressources qui me passionnent. Je constate que mon plus grand défi, c’est d’engager mes fans à participer avec moi, en commentant, en partageant les articles qui y sont publiés, ou, tout simplement, en cliquant j’aime sur mes publications. Mes recherches sur l’engagement sur Facebook m’ont fait constater qu’une habitude toute simple peut favoriser cet engagement : ajouter une image à mes publications.

Le très réputé site Hubspot a fait une étude sur le sujet. Leurs conclusions sont les suivantes :

  • Les publications avec image génèrent 53% plus de j’aime que ceux qui contiennent seulement du texte

    Engagement Facebook avec Image

    Source : Hubspot

  • Les publications avec image génèrent 104% plus de commentaires que celles sans
  • Les liens publiés avec une image seront cliqués 84% plus souvent que lorsqu’ils sont publiés seuls

Ces statistiques sont stupéfiantes!

Il y a un aspect à considérer, en contrepartie. Vous savez qu’avec le nouvel algorithme de Facebook, vos fans ne voient qu’une partie de votre contenu dans leur fil d’actualités. Cet algorithme permet aux publications avec texte seulement de paraître plus fréquemment dans le fil que celles avec une image. Cependant, les publications avec photo générant plus d’engagement, leur Edgerank, la cote que Facebook attribue à vos publications, est augmentée par cet engagement, ce qui permet à vos fans de les voir plus souvent. Il y a donc à dire que les publications avec images sont tout de même plus avantageuses.

Alors publions des photos! Oui, mais pas n’importe lesquelles. Vos images doivent être :

  • attrayantes
  • pertinentes
  • engageantes
  • optimisées

Une image optimisée signifie qu’elle est formatée pour apparaître d’une meilleure façon sur Facebook. Il existe 3 formats d’images optimales pour le fil d’actualités de Facebook : 320 x 320  pixels, 398 x 296 pixels et 296 x 398 pixels. Cet infographique explique clairement la dimension optimale pour la plupart des réseaux sociaux.

Les images que vous publiez doivent également être libres de droit, c’est à dire qu’elles doivent vous appartenir ou provenir d’une source qui accepte le partage de ses images. Le site Flickr possède une section d’images libres de droit, qui nécessitent que vous partagiez la source des images que vous publiez. Vous pouvez également acheter des images à faible coût sur des sites comme iStockPhoto. Assurez-vous d’utiliser des images de qualité et d’y indiquer l’adresse de votre site web, si elles vous appartiennent, afin d’amener les gens qui les voient à visiter votre site web.

Si vous avez des questions sur les réseaux sociaux ou sur les images libres de droit, je vous invite à m’écrire, à esprit.entrepreneur.blog@gmail.com

Utilisez-vous des images dans vos publications Facebook? Avez-vous remarqué qu’elles génèrent plus d’engagement de vos fans?

5 étapes pour maîtriser votre discours d’ascenseur

Le discours d’ascenseur, ou elevator pitch, est un outil de vente et de réseautage des plus puissants. Il s’agit d’un court laïus préparé d’avance expliquant de façon claire et concise ce que vous ou votre entreprise avez à offrir. Ces quelques phrases doivent être brèves, persuasives et susciter un intérêt dans un laps de temps très court, de 20 à 60 secondes. Le principe est que vous puissiez utiliser ce discours en croisant un client potentiel dans l’ascenseur et lui donner envie de votre produit ou service avant qu’il n’en descende.

Plusieurs croient que le discours d’ascenseur ne sert qu’aux vendeurs. Au contraire, on peut l’utiliser pour promouvoir :

  • Un projet
  • Une idéeelevatorpitch
  • Un produit
  • Un service
  • Un événement
  • Votre entreprise
  • Vous-même!

Voici 5 étapes qui vous permettront de créer votre elevator pitch :

  1. Identifiez votre objectif. Afin de déterminer à qui s’adresse votre discours, déterminez ce pour quoi vous désirez l’utiliser. Est-ce pour vendre votre nouveau produit? Pour décrocher un contrat avec un client potentiel? Pour trouver un nouvel emploi? Pour séduire une jeune femme rencontrée dans le métro?
  2. Expliquez ce que vous offrez.Décrivez votre profession, votre service, votre événement, le plus brièvement possible, en vous concentrant sur l’essentiel de votre message.
  3. Décrivez ce qui vous rend unique et différent de vos concurrents.Je crois que la clé du discours d’ascenseur réside en ce point. Nous avons tous une particularité qui nous distingue et c’est le moment idéal de la mettre de l’avant. C’est ce détail qui permettra à votre interlocuteur de se souvenir de vous.Ce peut être un problème que votre entreprise résout, une façon unique dont vous aidez vos clients, il s’agit de mettre de l’avant votre valeur distinctive.
  4. Assemblez les éléments précédents.
  5. Pratiquez votre discours. Votre pitch doit être naturel, les mots doivent sembler être les vôtres. Rien ne vaut la pratique afin de vous permettre de mettre l’emphase sur votre gestuelle et sembler à l’aise. Vous pouvez ajuster votre vocabulaire à votre interlocuteur et inclure une question ouverte afin de le faire participer. Vous pouvez pratiquer à haute voix devant le miroir, ou devant vos collègues, par exemple.

Voici un exemple de celui que j’utilise en ce moment :

«J’aide les jeunes entrepreneurs à mettre sur pied et à développer leur entreprise. À l’aide de mon blog et de mon groupe Facebook intitulés Esprit Entrepreneur, je réponds aux interrogations des entrepreneurs sur des sujets aussi variés que les finances, les médias sociaux et les techniques de vente. Quels sont les défis qui vous occupent en ce moment?»

Votre discours d’ascenseur doit être évolutif. Vous devez le mettre à jour régulièrement, réviser son contenu afin qu’il traduise vos objectifs et votre réalité. Je vous conseille de conclure votre laïus en remettant une carte d’affaires à votre nouveau contact.

Étiez-vous familiers avec le concept de discours d’ascenseur? Quel est le vôtre?

Guide Rapide de Google Drive

Chaque jour, Google Drive me vient en aide, dans la gestion de mon entreprise, mais également dans plusieurs sphères de ma vie quotidienne. Google Drive est un service infonuagique (cloud) qui permet de conserver des documents en ligne un peu à la façon de Dropbox, accessibles de partout, mais se veut également une alternative à Microsoft Office puisqu’il vous permet de créer des documents textes (Docs), des feuilles de calcul (Sheets, de type Excel) et des présentations (Slides, de type Powerpoint).

J’aime utiliser la création de documents de Google Drive, notamment parce que je n’ai pas à télécharger de logiciel et que je peux travailler de n’importe où et avoir accès à mes documents. La fonction de sauvegarde automatique m’assure que je ne perde aucune donnée même si mon ordinateur s’éteint de façon inattendue. Une autre fonction intéressante est le partage de documents et la collaboration en temps réel. Vous pouvez voir les corrections que vos collègues ou que vos employés effectuent au fur et à mesure qu’ils s’exécutent. Cette fonction est pratique non seulement au travail, mais également pour les étudiants lors de travaux d’équipe et même pour les couples! Par exemple, notre budget conjoint est sauvegardé sur Google Drive. Je peux ajuster le budget d’épicerie et, en temps réel, mon conjoint voit les modifications et ajuste le paiement qu’il fera dans notre compte conjoint.

Google a ajouté une fonction OCR à la lecture des images que vous ajoutez à votre compte Google Drive. L’OCR (pour Optical Character Recognition) qui avait été très populaire pour le logiciel Evernote, permet au moteur de recherche de retrouver du texte à l’intérieur d’une image. Par exemple, vous ajoutez une photo d’une note manuscrite prise lors de votre dernier meeting, vous pouvez maintenant rechercher un mot ou une phrase dans vos notes en utilisant la fonction de recherche intégrée à Google Drive.

tableau de bord de Google Drive

vue du tableau de bord de Google Drive

Google Drive, comme la plupart des produits Google, est un service gratuit. Vous obtenez 15 GB de données sans frais et tous les documents sous format Google, les Docs, Sheets, et Slides, ne prennent aucun espace dans votre compte. Également, les photos d’un format inférieur à 2048 x 2048 ne s’ajoutent pas à votre limite. Vous pouvez ajouter vos fichiers rapidement par «drag and drop». Si toutefois vous nécessitez plus d’espace, vous pouvez obtenir 100 GB pour 1.99 $/mois ou 1 TB pour 9.99$ / mois.

Pour en apprendre plus sur Google Drive, visionnez ce vidéo présentant ses nouvelles fonctions : 

Hubspot – tout ce que vous devez savoir sur le marketing au même endroit

Photographer /Multimedia Producer

Dharmesh Shah et Brian Halligan

Brian Halligan et Dharmesh Shah, deux étudiants au Massachussets Institute of Technology, découvrent que les méthodes de marketing traditionnels (appels à froid, courriels et courrier de masse, etc.) ne fonctionnent plus comme avant. Leur découverte leur permet d’apprendre que les gens ne veulent plus se faire vendre, mais plutôt se faire aider. Le marketing entrant (inbound) est né.

Halligan et Shah créent une plateforme, Hubspot, ayant comme mission d’apprendre au monde le marketing entrant et leur offrir les outils pour y arriver. La stratégie prônée par Hubspot est simple. Partager à son audience de l’information pertinente à leurs besoins, créer du contenu adéquat et se rendre utile, de façon générale. Leur crédo; «Le succès, c’est faire paraître brilliants ceux qui croient en vous.»

Afin d’apprendre à son audience à attirer de la clientèle, à convertir ses intéractions en ventes concrètes et à conclure ses ventes, Hubspot offre une panoplie de services, d’applications et de ressources. La plupart de ces ressources se retrouvent gratuitement sur leur site web, traitant de sujets d’intérêt tels que l’optimisation des moteurs de recherche (SEO), les réseaux sociaux, l’automatisation du marketing, les blogues et le commerce électronique. Ces ressources sont, pour la plupart, sous forme de livres virtuels téléchargeables ou de gabarits. Les informations qu’ils offrent sont très complètes, intéressantes et pertinentes. Vous trouverez réponse à toutes vos questions dans la bibliothèque de Hubspot, et leur équipe est disponible pour approfondir vos découvertes, si le besoin se fait sentir. Leur blog permet d’aller plus loin dans votre apprentissage, avec des articles réguliers sur une foule de sujets toujours plus pertinents.

Capture

Le marketing entrant selon Hubspot

Connaissez-vous des sites webs intéressants comme Hubspot qui regorgent de contenu pertinent?

Atteindre vos objectifs – un matin à la fois

Tous les jours, je marche pour me rendre au travail. 20 minutes à l’aller, 20 minutes au retour. Puisque j’aime rentabiliser mon temps, j’ai cherché des balladodiffusions afin d’apprendre en chemin. C’est ainsi que j’ai découvert Hal Elrod. Cet homme a changé ma vie.

Hal Elrod est mort à 20 ans. Sa voiture a été frappée de plein fouet par un chauffard ivre et il n’a pas survécu. Il a été réanimé 6 minutes plus tard, plongé dans un profond coma qui a duré 6 jours. À son réveil, on lui annonce qu’il ne pourra plus marcher. Mais Hal est heureux. Si heureux, en fait, qu’il inquiète tout le monde auprès de lui. 3 semaines après ce lourd pronostic, Hal fait un premier pas. Non seulement il s’est complètement rétabli, il a couru quelques années plus tard un ultra marathon de 84 km!

Hal Elrod

Hal Elrod

Si son histoire est invraisemblable, son succès actuel est absolument incroyable. Devenu auteur à succès, conférencier, coach professionnel et entrepreneur prolifique, son premier livre Taking Life Head On  raconte son histoire et vous enseigne une méthode pour que chaque jour soit pour vous comme le jour de Noël. Son deuxième ouvrage, The Miracle Morning: The Not-So-Obvious Secret Guaranteed to Transform Your Life, a généré des centaines de notes parfaites sur Amazon. Une communauté Facebook de plusieurs milliers de personnes se regroupe chaque matin pour partager leur expérience de cette méthode, le Miracle Morning, qui change des vies entières. J’ai commandé son livre et je me promets de vous en faire un résumé dans les prochaines semaines.

downloadC’est son émission de balladodiffusion, Achieve Your Goals, qui a profondément changé ma façon de voir mon succès, et l’entrepreneuriat en général. Chaque semaine, Hal Elrod nous présente une petite part de sa sagesse, sur toutes sortes de sujets en lien avec le success, la création de richesse, la croissance personnelle et l’entrepreneuriat. Non seulement j’apprends énormément en l’écoutant, il offre également des moyens concrets de mettre ses préceptes en application. Je vois déjà les résultats sur mon niveau de bonheur, de satisfaction personnelle et d’accomplissement. Je vous recommande en particulier l’épisode 19 : Five reasons you may not be achieving your goals, qui m’a appris 5 techniques pour me réenligner dans la réalisation de mes objectifs.

Connaissez-vous des motivateurs qui, comme Hal Elrod, gagnent à être découverts? Je veux vous entendre!